Déclaration des gardiens de la Ceinture verte



Photo credit: andreafix via Flickr

La Déclaration des gardiens de la Ceinture verte, composée par le Mouvement Ceinture Verte, incite les citoyens et les citoyennes à se mobiliser pour la défense de nos boisés et milieux humides menacés, aujourd’hui et pour demain.

Cet énoncé souligne l’importance de créer une trame verte et bleue dans la région de la Ceinture verte du Grand Montréal et de protéger nos milieux naturels, riche en biodiversité.

Aidez-nous à protéger nos parcs, boisés et milieux humides dans la région du Grand Montréal : signez la Déclaration des gardiens de la Ceinture verte et encouragez vos amis, votre famille et vos collègues à faire de même pour que notre voix soit entendue.

Déclaration des gardiens de la Ceinture verte

Nous, hommes et femmes de la région écologique du Grand Montréal, nous rassemblons pour déclarer notre volonté d’œuvrer à la protection de nos écosystèmes et de notre qualité de vie, aujourd’hui et pour l’avenir.

Nous habitons l’une des régions écologiques les plus riches en Amérique du Nord, qui abrite la plus importante diversité biologique du Québec, ses meilleures terres agricoles, et la moitié de sa population. Nous habitons un archipel d’iles baignées par l’un des plus majestueux fleuves du monde et où les montagnes montérégiennes nous servent de phares et de repères.

Nous avons hérité de ce site unique et souhaitons le léguer à notre tour en héritage à nos enfants.

Nous nous inquiétons de l’érosion constante de la biodiversité, de la disparition de nos boisés et milieux humides, et de la perte d’accès public aux milieux naturels, crucial pour notre bien-être et celui de nos enfants. Depuis les débuts de l’étalement urbain dans les années 1950, notre région a perdu le tiers de ses milieux humides, forestiers et agricoles et compte aujourd’hui la moitié des espèces menacées du Québec. Même sous pression, ces milieux continuent de nous fournir plusieurs services écologiques dont la valeur équivaut à plus de 4 milliards $ en biens et services écologiques.

Nous avons la conviction qu’il est encore possible de protéger cet héritage. Nous affirmons que le temps est venu de cesser d’éroder notre patrimoine naturel et agricole.

C’est pourquoi nous nous engageons à être les gardiens de notre ceinture verte, et à œuvrer à ce qu’elle soit reconnue et protégée d’ici 2017, année du 375ème anniversaire de Montréal.

Nous nous engageons à mieux connaître les écosystèmes qui nous entourent.

Nous nous engageons à défendre nos boisés et milieux humides menacés et à renforcer les liens entre eux.

Nous nous engageons à défendre la protection de l’intégralité de nos précieuses terres agricoles.

Nous appuyons l’objectif que 30% de nos municipalités et de notre région soient recouvertes de boisés, et 17% d’aires protégées.

Nous demandons au gouvernement du Québec d’adopter une loi cadre pour reconnaître et protéger la ceinture verte à l’échelle de la région écologique du Grand Montréal.

Ensemble, nous pouvons protéger nos milieux naturels et notre qualité de vie, pour aujourd’hui et pour demain.


2620 messages ont été envoyés. Aidez-nous à atteindre notre objectif de 6500 messages

 

To prevent automated spam submissions leave this field empty.
Signature du message
Pour en apprendre davantage sur la manière dont la Fondation David Suzuki collecte, conserve et utilise vos informations personnelles, veuillez lire notre politique de confidentialité.