Joignez-vous à nous afin de protéger notre droit de vivre dans un environnement sain

Saviez-vous que le Québec a été l’un des premiers endroits au monde à reconnaître le droit de vivre dans un environnement sain? Dès 1978, la Loi sur la qualité de l’environnement reconnaissait le droit de toute personne « à la qualité de l’environnement, à sa protection et à la sauvegarde des espèces vivantes qui y habitent… » (article 19.1) Puis, en 2006, le droit de vivre dans un environnement sain a été inscrit dans la Charte québécoise des droits et libertés (article 46.1). Nous pouvons être fiers d’être si avant-gardistes dans la défense de nos droits environnementaux.

Malheureusement, le Canada ne reconnaît toujours pas ce droit fondamental, nous privant d’un recours pour assurer la protection de notre environnement, de notre santé et de notre sécurité. Aujourd’hui encore : 

• La pollution de l’air cause 1540 décès par année à Montréal seulement. Les plus vulnérables d’entre nous (enfants, personnes âgées et malades chroniques) en sont les premières victimes.

• Nous sommes exposés chaque jour à notre insu à des substances toxiques et cancérigènes dans notre air, notre eau, notre nourriture et nos maisons. Quatre Canadiens sur 10 auront le cancer dans leur vie. Un sur quatre en mourra.

• En juillet 2013, la tragédie de Lac-Mégantic causée par des négligences graves et une réglementation déficiente a fait 47 victimes et infligé des dommages permanents à l’environnement et à une communauté entière.

Ne devrions-nous pas avoir le droit de vivre dans un environnement sécuritaire ne menaçant pas notre santé, celle de nos proches et surtout celle de nos enfants?

Il est grand temps que ça change et nous pouvons agir. Il est temps de nous lever et de demander ensemble que notre droit de vivre dans un environnement sain soit enfin reconnu dans la Charte canadienne des droits et libertés.

Joignez-vous au nombre croissant de citoyens partout au pays qui veulent que le Canada agisse afin de respecter notre droit de vivre dans un environnement sain pour que désormais nos lois garantissent notre santé, notre sécurité et l’avenir de nos enfants.

 

2059 citoyens se sont déjà engagés. Aidez-nous à atteindre notre objectif de 6000 messages

 

To prevent automated spam submissions leave this field empty.
Signature
Pour en apprendre davantage sur la manière dont la Fondation David Suzuki collecte, conserve et utilise vos informations personnelles, veuillez lire notre politique de confidentialité.

Sophie
Pour que mes enfants puissent avoir un environnement sain, que les forêts soient protégés ainsi que toutes les espèces animales

Jimmy
Je m'engage parce que depuis près de 10 ans maintenant, je sens que ma respiration est plus difficile. Parce que cette difficulté n'est pas due à la cigarette puisque je ne fume plus depuis près de 20 ans et que je ne côtoie presque plus de fumeurs. Parce que ma difficulté n'étant pas due à une consommation de tabac, elle est probablement due à l'air que je respire. Je m'engage aussi parce que la nature me manque; que la verdure, la forêt, les cours d'eau sains me manquent. J'ai grandi entouré de cette nature et je la vois de plus en plus disparaître au profit du béton et d'installations polluantes. Je m'engage parce que j'ai l'espoir que nous reprenions contact avec notre vraie nature, en prenant soin de notre environnement. À toutes nos relations!

Christophe

Marie
On a le droit d'exiger l'application du principe de précaution lorsque l'air, l'eau potable, les terres fertiles, la sécurité, la santé ou la vie même des êtres vivants pourraient être menacée par des risques, si minimes soient-ils, engendrés par des mégas projets quels qu'ils soient. Tout ce qui est associé à l'exploitation et au transport du pétrole sale de l'Ouest canadien comporte des risques inacceptables, non seulement à court et à moyen terme, mais aussi à plus long terme. Cette pieuvre monstrueuse qui essaie d’envahir le Québec contribue à compromettre la survie de l'humanité sur la Terre en alimentant les dérèglements climatiques. Il y a assez d’intelligence dans l’humanité pour mettre sur pieds des projets verts.

Liliane