Aidez-nous à mettre fin à l’industrie de l’amiante au Canada

Lors de la récente campagne électorale, le Parti Québécois promettait de mettre un terme à l’industrie de l’amiante au Québec en annulant un prêt de 58 M$ qui aurait relancé une des deux dernières mines d’amiante au pays. Et la semaine dernière, le gouvernement fédéral annonçait qu’il investirait de l’argent dans les communautés minières afin de les aider à passer à des modes de développement économique plus sécuritaires, en plus d’annoncer qu’il ne s’opposera plus à l’inscription de l’amiante chrysolite comme substance dangereuse selon les conventions internationales. Cependant, les propriétaires de la mine Jeffrey déclarent qu’ils procèderont tout de même à relancer les opérations de la mine.

Photo: lhoon via Flickr.

Mondialement, on estime que l'exposition à l'amiante provoque plus de 90 000 décès évitables chaque année. Quelque 40 pays ont interdit l'amiante, y compris tous les États membres de l'Union européenne. Mais le commerce international de l'amiante se poursuit, et ce, grâce en grande partie aux efforts du Canada pour en promouvoir l’exportation, ainsi que pour bloquer les contrôles sur le commerce international de cette substance toxique dangereuse.

Il est temps de tirer un trait sur un épisode sombre de notre histoire, celui où le Canada et le Québec faisaient primer les intérêts économiques d’une industrie sur la vie de centaines de milliers d’hommes de femmes et d’enfants. Les pressions de l’industrie demeurent énormes. C’est pourquoi nous devons insister auprès des gouvernements fédéral et provincial pour qu’ils interdisent de manière permanente l’extraction et l’exportation de cette substance mortelle.

Veuillez prendre un moment pour écrire à la Première Ministre du Québec et au Premier Ministre du Canada pour leur signifier votre soutien à l’interdiction permanente de l’extraction et de l’exportation d’amiante. Vos lettres permettront de prévenir des cancers et d'autres maladies reliées à l'amiante.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web de la SVP (Societé pour Vaincre la Pollution).

 

Plus de 6614 messages ont été envoyés. Aidez-nous à atteindre notre objectif de 7500 messages!

Voici le courriel qui sera envoyé
Hon. Pauline Marois - première ministre du Québec <commentairespm@mce.gouv.qc.ca>
Hon. Martine Ouellet - Ministre des Ressources naturelles <ministre@mrnf.gouv.qc.ca>
Right Hon. Stephen Harper – Premier Ministre du Canada <stephen.harper@parl.gc.ca>
Hon. Christian Paradis – Ministre fédéral de l’Industrie <christian.paradis@parl.gc.ca>
To prevent automated spam submissions leave this field empty.
Signature du message
 

La Fondation David Suzuki respecte votre vie privée. Votre adresse courriel ne sera pas échangée ou vendue à de tierces parties.